Byng (J. H. George, vicomte de Vimy)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Militaire né en 1862 à Wrotham Park (Angleterre).

Commandant de l'armée canadienne, il dirige l'attaque à la crête de Vimy (Pas-de-Calais, France) en 1917.
Commissaire principal de la London Metropolitan Police (1928-1932).
Gouverneur général du Canada (1921-1926).
Premier gouverneur général choisi après consultation du gouvernement canadien.
Refuse de dissoudre le Parlement à la demande de William Lyon Mackenzie King en 1926, mais accepte de le faire 3 mois plus tard à la demande du premier ministre Meighen.
Mackenzie King remporte alors les élections générales de 1926 et, après cette victoire, obtient le rappel de Byng à Londres (Angleterre) Ypres

la question de savoir à qui appartient le pouvoir de dissolution du Parlement avait été posée et la réponse claire 
formellement, elle appartient au gouverneur général, mais en réalité elle appartient au premier ministre, seul juge de la situation politique.

Son épouse a donné le trophée Lady-Byng à la Ligue nationale de hockey-LNH.
Décès en 1935 à Thorpe-le-Soken (Angleterre).

Outils personels