Canadian Aviation Electronics-CAE (entreprise industrielle)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Entreprise spécialisée dans la fabrication de simulateurs de vol pour le civil et le militaire, dans l'entraînement des pilotes d'avions civils et militaires et dans la fabrication de mannequins simulateurs pou l'entraînement médical.


  • Éphémérides -


1947
Kenneth Patrick fonde la compagnie Canadian Aviation Electronics à Saint-Hubert pour exploiter la technologie développée au cours de la Guerre de 1939-1945 dans le domaine de l'aviation.
1954
La compagnie ouvre une usine à Saint-Laurent pour y construire des simulateurs de vol, des appareils de télévisions, de radar et de repérage et sauvetage pour la Royal Canadian Air Force; elle emploie 500 personnes.
1967
La compagnie met en application son premier système de mouvements sur six degrés sur simulateur KLM Boeing 747.
Elle conçoit un système qui simplifie le vol des hélicoptères et en améliore la stabilité.
1979
La compagnie s'approprie la moitié du marché civil des simulateurs de vol du monde et obtient la certification de niveau D pour l'entraînement des équipes de vol entièrement par simulation.
1983
La compagnie fabrique le premier simulateur à contrôle digital et mouvement digital.
La compagnie se joint au Programme canadien de station spatiale.
1999
La compagnie entre dans l'entraînement des pilotes civils et militaires.
Elle ouvre un centre d'entraînement d'équipage d'hélicoptères en Angleterre.
Elle atteint 80 % du marché mondial des simulateurs de vol civils.
2001
La compagnie achète les unités de simulation et d'entraînement de BAE Systems et accède au marché de la Défense des États-Unis. Elle ouvre d'autres centres d'entraînement et achète le plus important centre d'avions d'affaires du Texas.
(2001-2002) La compagnie obtient un contrat de 41,4 millions $ du Gouvernement du Canada pour le développement d'un simulateur de vol et de 39 millions $ pour l'entraînement des militaires.
2002
La compagnie signe une convention avec la compagnie Airbus pour développer un réseau de centres d'entraînement par simulateurs de vol.
2004
Robert Brown prend la direction de la compagnie qui souffre encore de la crise engendrée dans l'aviation par la destruction du World Trade Centre de New York et d'une partie du Pentagone le 11 septembre 2001.
2005
(Novembre 2005) La compagnie obtient du Gouvernement du Canada un prêt à long terme et à bas intérêt pour son projet Phoenix de développement d'un nouveau simulateur «full flight» ; le Gouvernement du Québec injecte 31m5 millions dans ce projet.
2006
La compagnie inaugure son projet Phoenix financé par les fonds publics pour développer la prochaine génération de technologie ; elle initie la Global Academy, un réseau de centres d'entraînement pour combler la pénurie mondiale de pilotes.
2007
La compagnie vend son premier simulateur de vol de Boeing 787 à la compagnie australienne Qantas and China Eastern. Elle ouvre son premier centre d'entraînement à Bengalore (Indes).
(Juin) Bombardier Aéronautique annonce qu'elle a choisi Canadian Aviation Electroniques CAE pour fournir l'entraînement des pilotes de ses avions Global Express, Global Express 5000 et Global Express XRS.
(25 septembre) Bombardier Aéronautique annonce la vente de 20 Challenger CJ300 à XOJET de Californie (États-Unis) au prix de 450 M $. Bombardier Aéronautique et Canadian Aviation Electronics CAE annoncent qu'un simulateur Global Express sera envoyé au centre d'entraînement du Dubai dans les Émirats Arabes.
(27 septembre) La compagnie annonce la vente d'un simulateur Boeing 747-8 à Alteon Training, un simulateur 777-300ER à la compagnie Virgin Blue et un simulateur 737-900ER à la compagnie Lion Air d'Indonésie ; ces trois simulateur ont une valeur de 50 M$.
(18 décembre) La compagnie annonce la vente de 3 simulateurs Airbus 320 à US Airways, un simulateur de vol Boeing 787 à la Continental Airlines, un simulateur Airbus A-320 à Etihad Airways des Émirats arabes, un simulateur Boeing 737 à Air Algérie et un simulateur Boeing 737 à Alteon Training, une filliale de Boeing Co.
2009
(Février) La compagnie obtient un contrat de 329,5 M $ du Gouvernement du Canada pour son projet Falcon de formation des équipages des appareils de transport Hercules C-130-J des Forces armées canadiennes.
(31 mars 2009) La compagnie obtient un prêt à long terme et à intérêt bas de 250 millions $ du Gouvernement du Canada
(Début de mai 2009) La compagnie met à pied 700 de ses employés.
(Octobre) Marc Parent devient président et chef de la direction de la compagnie.
2010
(23 mars) La compagnie obtient un contrat de 250 M $ du Gouvernement du Canada pour la formation d'équipages de l'hélicoptère Chinook CH-147 qui équiperont les Forces armées canadiennes à partir de 2013.
(16 juin) La compagnie remporte plusieurs contrats militaires dont celui de la mise à niveau du programme de formation des hélicoptères Puma au centre de formation des équipages d'hélicoptères de soutien au Royaume-Uni.
(20 décembre) La compagnie acquiert les activités de formation de CHC Helicopter, chef de file du transport par hélicoptère pour l'industrie pétrolière et gazière en mer.
2011 (12 janvier) La compagnie obtient des contrats d'une valeur totale de 65 M $ pour 5 simulateurs de vol CAE 7000 à livrer à Qantas Airways, Shangai Eastern Flight Training Center (filiale de China Eastern Airlines) et un client indien.
(20 janvier) La compagnie obtient des contrats d'une valeur totale de 140 M $ pour des équipements d'entraînement des S-130J transports lourds de Lockeed Martin, 2 avions de combat M-346 de Boeing Training Systems and Services et un simulateur des C-130 pour la compagnie malaysienne IGTEC etc. etc.
(14 mars) La compagnie vend 4 simulateurs A320 et Boeing 737 et 4 unités d'entraînement à la compagnie Lufthansa Flith Training et à Xiamen Airlines of China ; le prix de la commande est de 50 M $.
(24 août) La compagnie acquiert la compagnie Medical Education Technologies Inc. de Saratosa (Floride, États-Unis) au prix de 130 M $ US ; cette entrerise est spécialisée dans la fabrication de mannequins simulateurs pour les fins de l'entraînement des anesthésistes, des inhalothérapeutes etc. (reproduit les scénarios d'attaque cardiaque, overdose de drogue, et effets du bioterrorisme).
2012
(17 mai) La Presse annonce que CAE a acquis la compagnie Oxford Aviation Academy (600 employés), une société britannique qui compte 4 écoles de pilotage et 7 centres de formation ; le prix de la transaction est de 314 M$. Le réseau de CAE compte alors 12 écoles de pilotage d'une capacité de 500 élèves par année, 42 centres de formation pour l'aviation civile et 211 simulateurs.
(8 août) The Gazette annonce que CAE a obtenu des contrats en Chine (3 simulateur de vol à Air China pour 42 M $) et en Europe (contrat à long terme pour l'entraînement des pilotes chez easyJet au prix de 60 M $).
(18 décembre) La compagnie obtient le contrat pour la fourniture de 2 simulateurs de vol pour le nouvel avion C919 développé par Commercial Aircraft Corporation of China et un simulateurs
Boeing 737NG et un simulateur Bombardier CRJ200 à NITA New Information Technologies in Aviation une société russe spécialisée dans le matériel aéronautique..
La compagnie forme annuellement 80 000 membres d'équipage dans plus de 20 pays.
(27 décembre) La Caisse de dépot et placement du Québec annonce qu'elle a investi 50 M $ dans CAE dans le cadre d'un programme de refinancement de 350 M $. Au 31 décembre 2011, La Caisse possédait 2 millions d'actions de la compagnie pour une valeur de 20,7 M $ ; ce refinancement vise à refinancer l'acquisition de l'école de formation Oxford Aviation Academy qu'elle avait acquise en mai 2012 pour la somme de 314 M $ ; par cette acquisition, CAE mettait la main sur 7 nouveaux centres de formation pour l'aviation civile et 4 écoles de pilotage.
2013
La compagnie annonce qu'elle a obtenu le contrat de fabrication de 5 simulateurs de vol et des dispositifs de formation.
(27 juin) La compagnie obtient des contrats militaires denviron 100 M $ (simulateur d'hélicoptère) pour la Finlande, l'armée américaine pour La Japan Maritime Self Defence Force, la Turquie.
(8 novembre 2013) La compagnie annonce qu'elle a vendu 6 simulateurs et la mise à jour des simulateurs pour les avions Boeing 737 et 5 simulateurs pour Boeing 787 et un simulateur pour Airbus 320 à la compagnie Lion Air d'Indonésie.
2014 (8 janvier 2014) La compagnie obtient un contrat de 110 millions $ pour fournir une série de systèmes et de services de formation à des clients militaires i.e. servces de formation des équipages Beechraft T44C de l'united States Navy et un contrat de vente de matériel militaire à l'étranger pour fournir un simulateur d'hélicoptère MH-60R Seahawk à la Marine royale danoise et un contrat de la part de Beechcraft pour fournir un système d'entraînement au sol (GBTS T-6C à la Force aérienne mexicaine.
2014
(22 janvier 2014) Le quotidien The Gazette rapporte que la compagnie a vendu 43 simulateurs de vol depuis le début de l'année fiscale (1er avril 2013 au 31 Mars 2014) ; c'est trois de plus que prévu par la compagnie au début de l'année.
(27 février 2014) La cmpagnie obtient un prêt à bas intérêt et à long terme de 250 millions $ du Gouvernement du Canada pour son projet Innovate de développement de ses simulateurs de vol next-generation et autre appareils d'entraînement des pilotes ; ce prêt porte à 695 millions $ les prêts consentis par le Gouvernement pour le développement.
(7 avril 2014) La compagnie annonce que, au cours de l'année financière 2013-2014, elle a vendu 48 48 simulateurs de vol y compris 5 ventes récentes d'un simulateur Boeing 737 à la Southwest Airlines et un Airbus A320 à la Lufthansa Flight Training, un Airbus A320 à un opérateur nord-américain non identifié, un Boeing 777 à un opérateur européen non identifié et un Airbus A320 à une entreprise conjointe CAE/InterGlobe.
(11 juin 2014) Marc Parent, le président de la compagnie, parlant au Canadian Club de Montréal, rappelle que sa compagnie avait développé depuis 5 ans des simulateurs pour les soins de santé ; plus de 8 000 simulateurs de soins de santé sont en usage dans les écoles de médecine et les écoles d'infirmières à travers le monde afin de permettre aux médecins et infirmiers et infirmières de pratiquer sur des simulateurs (programmes et mannequins) avant de le faire sur des humains.
2015
(7 janvier 2015) La compagnie Ryanair passe une commande pour 2 simulateurs Boeing et pour les services d'entraînement des pilotes. Les compagnies Air China, le centre d'entraînement CAE des Émirats Arabes Unis, Uzbekistan Airways, Cogham Aviation Service d'Australie et une compagnie aériennedont le nom n'est pas divulgué ont aussi commandé des simulateurs.
(26 janvier 2015) La compagnie Bombardier Aéronautique vend son unité d'entraînement militaire à la compagnie CAE Inc. Cette division est un contracteur principal pour le NATO Flying Training in Canada, ou NFTC, un programme exploité par Bombadier Aéronautique à la base des Forces canadiennes de Moose Jaw Saskatchewan et è la Canadian Forces Base de Cold Lake, Alberta.
(4 juin 2015) La compagnie obtient un contrat de 200 millions $US pour la formation des pilotes d'avion (formation en classe, formation en simulateur et formation en vol) de l'armée des États-Unis ; à cet effet, la compagnie construira un centre de formation (des simulateurs de vol et un programme de formation complet) à l'aéroport de Dothan, Alabama et utilisera 10 avions King Air de l'armée américaine et achètera 6 avions Grob pour compléter la formation des pilotes.
(21 décembre 2015) La compagnie est choisie par la Shenzhen Airlines pour sélectionner et entraîner des cadets pilotes au Centre d'aviation des États-Unis ; la valeur totale des équipements et services pour cette opération est de 100 millions $.
2020 (mars 2020) La compagnje employe 10 500 personnes dont 4 000 à Montréal (Saint-Laurent) ; ses revenus atteignent 3,7 milliards dont 337 millions de profit.

Outils personels