Gervaise (Jean)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Militaire, homme de métier (maître boulanger) et agriculteur né vers 1616 dans la paroisse Saint-Michel de Souvigné-sous-Château (Château-LaVallière, Indre-et-Loire, Touraine, France).

Arrive en Nouvelle-France le 16 novembre 1653 à l'occasion de la Première grande recrue de Jérôme LeRoyer de la Dauversière.
S'établit sur la rue Saint-Joseph à Ville-Marie (Montréal).
Substitut du procureur fiscal.
Père de la lignée Gervaise/Archambault d'Amérique.
Épouse Anne Archambault à Ville-Marie (Montréal) le 3 février 1654 ; de cette union sont issus Marguerite Gervaise (mariée à Jean-Baptiste Gadois), Cunégonde Gervaise (mariée à Jean-Baptiste Lefebvre), Jeanne Gervaise (mariée à Jean Dupuis), Louis Gervaise (marié à Barbe Pigeon), Nicolas Gervaise (marié à Madeleine Payet), Charles Gervaise (marié à Marie Boyer), Cécile Gervaise (mariée à François Prudhomme) et Urbain Gervaise (marié à Marie Caron).
Substitut du procureur fiscal de Montréal (1672 et 1680-1688).
Décès en 1690 (12 mars) à Ville-Marie (Montréal).
En 1729, il avait 260 descendants.

  • Distinctions -


Le nom du canton Gervaise proclamé en 1965 et situé au nord du réservoir Manicouagan dans la région de Manicouagan (Côte-Nord) honore sa mémoire.
Le nom de la rue Nicolas-Gervais de Montréal rappelle le souvenir de son fils Nicolas.

  • Crédits :


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Les Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Pour le Christ et le Roy - La vie au temps des premiers Montréalais (sous la direction de Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presses de l'Université de Montréal, 1987)
Les rues de Montréal - Répertoire historique (sous la direction de Christiane Abboud, Ville de Montréal, Éditions du Méridien, 1995)
Noms et lieux du Québec, Dictionnaire illustré (Commission de toponymie du Québec, Les publications du Québec, 1994)

Outils personels