Malavoy (Marie)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Professeure née en 1948 à Berlin, Allemagne.

Citoyenne française devenue citoyenne canadienne le 6 octobre 1993.
Études au Collège Marie-de-France, à l'Université de Montréal-UdeM (études pastorales et service social) et à l'Université de Sherbrooke-UdeS.
Professeure au Département de service social (1977-1983 et 1999-2006), secrétaire (1983-1985), vice-doyenne (1985-1987), puis doyenne (1988-1992) de la Faculté des sciences humaines de l'Université de Sherbrooke-UdeS.
Députée du Parti québécois-PQ de Sherbrooke à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (1994-1998).
Ministre de la Culture et des Communications responsable de la Charte de la langue française (septembre à novembre 1994) dans le cabinet de Jacques Parizeau.
Démissionne du cabinet lorsqu'il est révélé qu'elle avait illégalement voté à des élections provinciales et fédérales, y compris au référendum de 1980, alors qu'elle ne détenait pas encore la citoyenneté canadienne.
Députée du Parti québécois-PQ de Taillon à l'Assemblée nationale du Québec-ANQ (2006-2012).
Ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue (2012).
Ministre de l'Éducation, Loisirs et Sport dans le cabinet de Pauline Marois (2012-2014)
Ne présente pas sa candidature aux élections générales provinciales du 7 avril 2014.


Ministre démissionnaire du Parti québécois-PQ (1994).

Outils personels