Muir (Daniel)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • En 2002, la police saisit 600 000 $ que Sy Veng Chun se préparait à emporter dans un avion en partance pour le Cambodge où Chun et son épouse Leng Ky Lech avaient fondé leur propre banque pour effectuer le blanchiment du produit de la vente de drogue par Daniel Muir.

Le 3 février 2004, vers 21 h 45, Daniel Muir, 41 ans, est tué par 2 hommes à coups de couteau et de hachette devant une dizaine de témoins en face de l'hôtel Vogue, en plein milieu de la rue de la Montagne à Montréal ; les agresseurs prennent la fuite sans que personne ne puisse les identifier, mais la police retrouve l'une des armes et le coupe-vent de l'un des fuyards ; Muir, arrêté en Abitibi en 1988, lors d'une descente de la police à Rouyn-Noranda et à Val-d'Or, avait admis sa culpabilité à l'accusation de trafic de 3,5 milions $ de drogue, et avait été condamné à 18 mois de prison.
En 1992, Daniel Muir avait été condamné à 6 ans de prison pour possession de 2,6 kg de cocaïne et 8,2 kg de haschisch d'une valeur totale de 2 millions $ ; Muir était alors un associé de Bernard Mondou qui a été condamné aux États-Unis en 2004 à 11 ans de prison pour trafic de drogues; par ailleurs, la GRC soupçonnait Muir de comploter pour importer illégalement 600 kg de cocaïne en provenance de Colombie vers Montréal.
En janvier 2010, Sy Veng Chun, 64 ans, et son épouse Leng Ky Lech, 49 ans, sont accusés de blanchiment d'argent via leur bureau de change de Saint-Laurent et de possession de biens obtenus par le crime ; ces biens comprennent une maison de Mont-Saint-Hilaire évaluée à 1,2 millions $ et une maison de Saint-Laurent (Montréal) ; ces maisons, qui ont été mises sous séquestre judiciaire en 2004, appartiendraient en réalité à Daniel Muir alors que Lech ne serait qu'un prête-nom qui les aurait achetées pour aider à cacher les avoirs de Daniel Muir ; Muir en habitait une au moment de sa mort.
Le 18 mars 2015, Sy Veng Chun et son épouse Leng Ky Lech sont condamnés à 8 ans de prison et à payer chacun une amende de 2,4 millions $ et deux compagnies exploitées par Chun et Lech sont condamnées chacune à payer une amende de 2,45 millions $ ; si, les amendes ne sont pas acquittés avant le 18 mars 2017, les deux époux devront purger une peine additionnelle de 5 années chacun ; le total des amendes dues est donc de 9.7 millions $ ; le Gouvernement confisque les 600 000 $ saisis en 2002 de même que des actions dans la banque du Cambodge d'une valeur de 5 millions $ et des bijoux d'une valeur d'un million $ ;
La police évalue la somme blanchie par le couple à entre 100 et 125 millions $.
On croit que Chun aurait transporté des millions $ en argent comptant lors de ses nombreux voyages au Cambodge.

Outils personels