Philippe (Jean-Vincent, sieur de Hautmesnil)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Homme d'affaires (marchand de fourrures) né vers 1645 dans la paroisse Saint-Sauveur de Bayeux (Calvados, Normandie, France).

Arrive en Nouvelle-France en 1665.
S'établit sur la rue Notre-Dame à Ville-Marie (Montréal).
En 1676, il fait procéder au lotissement de sa terre et tracer les rues dont la rue Saint-Vincent
Père de la lignée Philippe/Lambert d'Amérique.
Épouse Marie-Catherine Lambert de Baussy dans la paroisse Saint-Symphorien de Bayeux (Normandie, France) le 19 janvier 1671 ; de cette union sont issus Joseph-Louis Philippe de Marigny et de Longieville, Marie-Gabrielle-Élisabeth Philippe (mariée Charles Amyot), Catherine-Chrétienne (religieuse de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*), Gabriel-Vincent Philippe de Saint-Lambert, Charles-Jacques Philippe, Jean-François Philippe de Marigny et de Manteville (marié à Madeleine Lemaire), Hélène Philippe, Louis-Alexandre Philippe et Louise Philippe.
On lui concède l'arrière-fief de Hautmesny de la seigneurie de Montréal.
Neveu de Gabriel Souart.
Décès après 1693 en France.

  • Distinctions -


Le nom de la rue Saint-Vincent de Montréal honore sa mémoire.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Les Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Pour le Christ et le Roy - La vie au temps des premiers Montréalais (sous la direction de Yves Landry, Libre Expression, Art Global, 1992)
Les rues de Montréal - Répertoire historique (sous la direction de Christiane Abboud, Ville de Montréal, Éditions du Méridien, 1995)

Outils personels