Racine (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Superficie - 107,87 km2.
  • Gentilé - Racinois, oise. Gorois, oise.


  • Éphémérides -


1797
(7 juillet 1797) Trouvé coupable de haute trahison par le juge William Osgoode, à Québec, David McLane est condamné à la pendaison, à être éviscéré pendant qu'il est encore vivant, puis dépecé en quartier et, enfin, décapité. Il avait été accusé d'avoir été un agent d'une organisation qui fomentait aux États-Unis la reprise du Canada par la France et qui espérait l'aide de Thomas Jefferson dans son entreprise. Ayant raconté cette histoire à un certain Elmer Cushing propriétaire de l'American Coffee house à Montréal, ce dernier en fit part à Stephen Sewell qui la raconta à son frère Jonathan, le procureur général du Bas-Canada. William Barnard et John Black se présentèrent comme témoin. Black affirma que McLane lui avait dit qu'il voulait faire la promotion de la révolte au Canada et qu'il lui avait demandé de se joindre à lui ; Black fit arrêter McLane. En reconnaissance pour services rendus, Black obtint une concession de 53 000 acres dans le canton de Dorset, Barnard en reçut 40 200 acres dans le canton de Brompton alors que Cushing en reçut 58 692 acres dans le canton de Shipton.
1802
Proclamation du canton d'Ely.
1825
Isaac Greenwood (son nom deviendra Boisvert) bâtit le premier moulin à scie dans le canton d'Ély.
1852
Arrivée de colons canadiens-français.
1893
Inauguration de l'église Saint-Théophile.
1905
(3 juillet) Érection canonique de la paroisse Saint-Théophile-d'Ely ; son territoire couvre la partie est du canton d'Ely.
1906
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Théophile-d'Ely. Consécration de l'église Saint-Théophile.
1912
(27 juin) Constitution de la municipalité du canton d'Ely-Partie-Est.
1920
(7 mai) Constitution de la municipalité de Brompton-Gore.
1923
La population de la paroisse est de 760 âmes.
1937
(31 janvier) Fondation de la Caisse populaire de Racine.
1961
La municipalité d'Ely-Partie-Est adopte le nom de Racine.
1990
La population de Racine est de 545 habitants, celle de Brompton-Gore, 438.
1994
(15 février) Regroupement des municipalités de Brompton-Gore et de Racine sous le nom de cette dernière.
2000
La population de Racine est de 1 179 habitants.
2010
La population de Racine est de 1 314 habitants.
2016
(1er janvier 2016) Un incendie détruit un bâtiment d'élevage de canards appartenant à Canards du lac Brome dans la municipalité de Racine et abritant un élevage de 50 000 canards ; tous les canards sont morts dans l'incendie.
(17 mars 2016) Un incendie détruit un bâtiment d'élevage de canards appartenant à Canards du lac Brome dans la municipalité de Saint-Camille ; 6 000 canards meurent dans l'incendie ; le bâtiment était évalué à 500 000 $.
(16 juillet 2016) Un incendie détruit le centre de transformation de Cnards du lac Broe à Knowlton ; il n'y avait aucun canard dans le bâtiment incendié dont la cause est inconnue.

  • Centres d'intérêt -


Église Saint-Théophile (1893) ; construite en pierres grises.

  • Toponymie -


Brompton rappelle une ville du Yorkshire, Angleterre.
Ely rappelle une ville d'Angleterre.
Gore est un mot anglais signifiant «corne».
Racine rappelle le souvenir de Mgr Antoine Racine, premier évêque de Sherbrooke (1874-1893).
Saint-Théophile rappelle le souvenir de l'abbé Théophile Descarries, ancien curé de Saint-Joseph-d'Ély (Valcourt), fondateur de la paroisse Saint-Théophile (Racine) et de celle de Sainte-Marie (Maricourt).

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-ouest de Sherbrooke.
Diocèse de Sherbrooke.
Municipalité régionale de comté du Val-Saint-François.
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Route 243 x Route 222.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps


Publicité

Revue trimestrielle de la Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut

Dossier sur les presbytères

Cliquez ici.

Livraison gratuite.

(Fin des Annonces .)
Outils personels