Redpath (John)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Homme de métier (maçon) et homme d'affaires (financier, industriel et entrepreneur de construction) né en 1796 à Earlstoun (Berwickshire, Écosse).

Arrive à Québec en 1816. Sans le sou, il ne peut se permettre un voyage en bateau et doit se rendre nu-pieds de Québec à Montréal.
Père de la lignée Redpath/McPhee d'Amérique.
Épouse (premières noces) Janet McPhee en 1818 (19 décembre) ; de cette union sont issus Elizabeth Redpath (mariée à John Dougall), Peter Redpath (marié à Grace Wood), Mary Redpath, Jane Redpath (mariée à Thomas Malligaum Taylor), Helen Redpath (mariée à George Alexander Drummond), Jane Margaret Redpath, John James Redpath (marié à Ada Maria Mills) ; Janet McPhee qui était la fille d'un autre maçon collègue de John Redpath, décède du choléra le jour de son anniversaire, le 26 juillet 1834 à l'âge de 43 ans, six mois après avoir donné naissance à John James Redpath.
Père de la lignée Redpath/Drummond d'Amérique.
Épouse (secondes noces) Jane Drummond (20 ans, soeur de George Alexander Drummond) en 1835 ; de cette union sont issus Margaret Pringle Redpath (mariée à Alexander Dennistoun), George Drummond Redpath (ministre prespytérien marié à Alice Mills, puis à Anne Savage), Francis Robert Redpath (marié à Caroline Elizabeth Plimsoll), Augusta Eleanor Redpath (mariée à Charles Fleet), Emily Jane Bonar Redpath (mariée à Henry T. Bovey), Harriet Ina Redpath, William Wood Redpath.
Associé de Thomas MacKay dans la MacKay and Redpath Company ; l'entreprise fournit la pierre pour l'église Notre-Dame de Montréal, le canal de Lachine (1821-1825), les fortifications de l'île Sainte-Hélène, le canal de Rideau, la colonne Nelson à Montréal, la McGill University etc. dont elle est le constructeur.
Associé avec Thomas MacKay, Thomas Phillips et Andrew White dans la maçonnerie de l'échelle de 8 des 47 écluses des chutes Jones du canal Rideau (1827-1830) ; l'oeuvre comprend 2 écluses à Hartwell, 2 écluses à Hogsback et 4 écluses et le barrage de 66 pieds de hauteur à Jones Falls.
Membre du conseil d'administration (1833-1869), puis vice-président (1860-1869) de la Bank of Montreal-BM.
En 1836, il achète une partie (235 acres) de la ferme de la famille Desrivières sur le mont Royal au prix de 10 000 £ ; il appelle ce domaine Terrace Bank ; c'est là qu'il construira sa maison.
Achète plusieurs terres des sulpiciens situées le long du canal Lachine.
Fondateur (1854) de la première raffinerie de sucre du Canada, Canada Sugar Refining Co Ltd (fabricant de la marque Redpath Sugar) construite le long du canal Lachine selon des plans de John Ostell ; cette raffinerie, qui devient la John Redpath & Son, Canada Sugar Refinery en 1856, ne traitait au départ que du sucre de canne importé des Antilles et transporté par les navires Helen Drummond et Grace Redpath qui lui appartenaient.
En 1854, il achète un terrain de 6 000 pi2 dans le Mount-Royal Cemetery ; ce terrain est situé juste au-delà de Terrace Bank.
En 1857, il investit dans la construction du pont Victoria et participe à la fondation du St. James Club de Montréal.
Fils de Peter Redpath et d'Elizabeth Pringle. Beau-père et beau-frère de George Alexander Drummond. Grand-père de Huntley Redpath Drummond.
Décès en 1869 (5 mars) à Montréal. Inhumé dans le Mount Royal Cemetery

  • Distinctions -


La rue Drummond de Montréal rappelle le souvenir de sa deuxième épouse, Jane Drummond.
La rue Redpath, le croissant Redpath et la place Redpath de Montréal honorent sa mémoire.

Outils personels