Ristigouche (rivière)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Prend sa source au Nouveau-Brunswick auquel elle sert de frontière avec le Québec.

Tributaire de la baie des Chaleurs dans laquelle elle se jette à Pointe-à-la-Croix.
Reçoit, entre autres, les eaux des rivières Patapédia et Matapédia.

  • Éphémérides -


Son embouchure à Pointe-à-la-Croix est le site du dernier affrontement, en Amérique du Nord, entre Anglais et Français au cours de la guerre de Sept Ans.

  • Attraits :


Réserve à saumons.

  • Toponymie -


Ristigouche pourrait être la déformation de Listuguj, nom amérindien de la rivière, qui viendrait, selon certains, de lustagooch, expression micmaque signifiant «rivière divisée comme une main à son embouchure» ; selon d'autres, ce mot serait la déformation de listo gotj, cri de guerre micmac signifiant «Désobéis à ton père!» ; ce cri de l'ancien chef Tonel aurait servi de signal à l'extermination d'un parti d'Iroquois à cet endroit ; selon d'autres, Listuguj serait un mot micmac signifiant «longue guerre» et, enfin, le mot serait une déformation graphique de mistikocj composé de mistik signifiant «bois» et och, un diminutif signifiant «petit», le tout signifiant «petit bois».

  • Repères géographiques -


Sur le versant nord du bassin de la baie des Chaleurs.
Région touristique de la Gaspésie.
Carte 2.
Carte 2 sur Google Maps

Outils personels