Routhier (Adolphe-Basile)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Homme de loi (avocat) et homme de lettres (poète, dramaturge et essayiste) né en 1839 à Saint-Placide (Mirabel).

Études au Séminaire de Sainte-Thérèse et à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Professeur d droit à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Juge à la Cour supérieure du Québec-CSQ, district de Saguenay (1873-1889), puis district de Québec (1889-1906) et juge en chef de cette cour (1904-1906).
Juge à la Cour de l'amirauté (1897-1906).
Professeur de droit civil et de droit international à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste (1897).
Décès en 1920 à Saint-Irénée (Saint-Irénée-les-Bains).
Voir Canada (hymne national, emblème, drapeau).

  • Publications - Liste partielle


Les Grands drames (essai, 1889)
Québec et Lévis à l'aurore du XXe siècle (1900)
Le Centurion (1909)
Montcalm et Lévis (drame historique, 1918).
En 1880, il compose son poème Ô Canada qui, sur une musique de Calixa Lavallée, deviendra l'hymne national du Canada. En 2005, l'hymne Ô Canada est intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs de chansons populaires canadiennes qui ont marqué leur époque.

  • Distinctions -


Chevalier de l'Ordre du Bain (1911).
Chevalier de l'Ordre de Saint-Grégoire. Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Michel et de Saint-Georges.
L'un des membres fondateurs, puis président (1914-1915) de la Société royale du Canada-SRC.
La rue Basile-Routhier de Montréal honore sa mémoire comme le canton Routhier proclamé en 1965 et situé à l'ouest du réservoir Gouin dans la région de la Mauricie.

  • Crédits :


Les rues e Montréal - Répertoire historique. (ville de Montréal, méridien, 1995)
Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels