Saint-Armand (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Superficie - 84,26 km2.
  • Gentilé - Armandois, oise.


  • Éphémérides -


1748 (23 septembre) Concession d'une seigneurie (6 lieues de front sur 3 lieues de profondeur) par le gouverneur de La Gallissonière et l'intendant Bigot à René-Nicolas Levasseur qui la nomme seigneuie de Saint-Armand.
1763 (17 novembre) Vente de la seigneurie de Saint-Armand (126) par René-Nicolas Levasseur à Henry Guynand, Jean Passelier et John Henry Eberts.
1766 (23 mai) Vente de la seigneurie de Saint-Armand (126) par Henri Guynand, Jean Passelier et John Henry Eberts à William McKenzie, Benjamin Price, James Moore et George Fulton.
1784 Arrivée à Philipsburg d'une dizaine de familles loyalistes étasuniennes-hollandaises venues du comté de Dutchess (New York, USA).
1786 (4 avril) Vente du 1/4 de la seigneurie de Saint-Armand (126) à James Moore. (4 juillet) Vente des 3/4 de la seigneurie par James Moore à Thomas Dunn.
1787 (11 février) Vente du quart de la seigneurie par Peter Geddes et son épouse, Helen Fulton, à Thomas Dunn.
1788 George Titemore, venu du comté de Columbia (New York, USA), s'établit à l'endroit qui est appelé Sagersfield, puis Pigeon Hill, à mi-chemin entre Saint-Armand et Frelighsburg.
1799 Concession d'une terre de 485 hectares au loyaliste américain Philip Luke dans le canton de Clifton.
Philip Luke immigre sur sa concession qu'il nomme Philipsburg ; il aurait amené avec lui des esclaves de race noire.
1800 Concession de 950 hectares de terre à Philip Luke, 485 hectares à sa femme, et 485 hectares à chacun de ses sept enfants dans le canton de Clifton.
1803 Construction d'une école à Pigeon-Hill.
1809 Établissement de Philip Ruiter à Philipsburg.
1823 Construction de la First Methodist Church à Pigeon-Hill.
1831 Des Noirs venus dans la région, soit comme esclaves de Loyalistes anglais, soit comme évadés de leurs maîtres américains, construisent une école à Philipsburg.
1837 (6 décembre) 80 Patriotes dirigés par Lucien Gagnon et Robert-Shore-Milnes Bouchette affrontent 300 Volontaires de Missisquoià l'angle des chemins Saint-Armand et Moore's.
1843 Construction de l'église anglicane de Philipsburg.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Armand-Ouest.
1846 (12 janvier) Constitution de la municipalité de Philipsburg par détachement de celle de Saint-Armand-Ouest.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de Saint-Armand-Ouest.
1853 Construction d'un bureau de poste à Pigeon-Hill.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de Saint-Armand-Ouest.
1860 (1 décembre) La seigneurie appartient aux héritiers de Thomas Dunn.
1865 Inauguration de la gare ferroviaire de Saint-Armand-Ouest.
1878 (6 septembre) Érection canonique, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes ; son territoire couvre la majeure partie de la seigneurie de Saint-Armand (126).
1900 Mise en exploitation d'une carrière de marbre à Philipsburg.
1911 Fondation de la mission Saint-Philippe à Philipsburg.
1923 La population de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes est de 650 âmes, celle de Saint-Philippe, 250.
1925 La First Methodist Church de Pigeon Hill devient la Philipsburg United Church.
1926 (7 mars) Incendie de l'église Notre-Dame-de-Lourdes reconstruite la même année.
1930 Nomination du premier curé résidant et érection canonique de la paroisse Saint-Philippe de Philipsburg.
1939 Arrivée des Soeurs de la Présentation-de-Marie p.m.* de Marie de Saint-Hyacinthe à Saint-Armand-Ouest.
Vers 1950 Un fermier déterre accidentellement un crâne dans son champ ; ayant trouvé d'autres ossements, il les réenterre près d'un vieux pommier.
1955 (20 août) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Armand-Ouest.
1966 (Printemps) Un journaliste du Petit-Journal de Montréal s'intéresse au sort réservé à une petite communauté noire de Philipsburg ; certains auraient été enterrés au pied d'un rocher nommé Nigger Rock ; il s'agit d'esclaves noirs ayant appartenu à la famille de Philip Luke, l'un des Loyalistes américains immigrés à Philipsburg en 1799.
1985 (16 février) Fusion des caisses populaires de Saint-Armand-Ouest et de Bedford sous le nom de cette dernière.
1990 La population de Saint-Armand-Ouest est de 993 habitants, celle de Philipsburg, 281.
1993 (15 mai) La municipalité de Saint-Armand-Ouest adopte le nom de Saint-Armand.
1999 (3 février 1999) Regroupement des municipalités de Philipsburg et de Saint-Armand sous le nom de cette dernière.
2000 La population de Saint-Armand est de 1 319 habitants.
2003 (21 août) L'église anglicane St. Paul's est cambriolée ; les malfaiteurs volent 26 pièces religieuses y compris le vitrail central réalisé par l'artiste vitrier, John C. Spence de Montréal, donné à la congrégation en 1892 et réinstallé dans l'église actuelle en 1897.
2010 La population de Saint-Armand est de 1 150 habitants.
2019 (26 juin 2019) Selon La Voix de l'Est, faute d'un nombre suffisant d'élus pour asssurer le quorum, la municipalité est mise sous tutelle par la Commission municipale du Québec jusqu'à une élection partielle qui sera tenue le 11 août 2019. Le maire Brent Chamberlin a quitté ses fonctions le 15 avril 2019.

  • Patrie -


Ralph Taylor(Philipsburg).

  • Attraits :


Ancienne gare (1865) ; loge l'hôtel de ville de Saint-Armand.
Chapelle anglicane St. James à Pigeon Hill (1859) ; cimetière contenant les restes d'esclaves noirs amenés au Canada par le loyaliste américain Philip Luke au cours des années 1790.
Étang Streit ; forêt d'ormes d'Amérique et de frênes noirs ; la faune comprend environ 180 espèces d'oiseaux dont le héron vert, le canard branchu, le petit butor ; géré par la Société québécoise de protection des oiseaux.
Philipsburg Protestant Cemetery.
Pont couvert Guthrie (1845 et 1988) sur le ruisseau Groat ; sur le chemin Edoin ; l'un des premiers de ce type au Canada et l'un des plus courts du Québec.
Refuge naturel Baie-Missisquoi ; protection de la tortue-molle à épines ; propriété de la Conservation de la natures Canada ; sentier (1 km) ; flux migratoire de canards et des oies.
Domaine du Ridge ; 205, chemin Ridge, Saint-Armand (propriété de Denis Paradis).

  • Toponymie -


Philipsburg rappelle le souvenir de Philippe Ruiter, propriétaire des terres sur lesquelles est bâtie la municipalité ; il était le fils de John (Johannes) Ruiter, un américano-hollandais qui avait, en 1784, quitté le comté de Dutchess, New York, pour le Canada.
Pigeon Hill réfère aux nombreux pigeons qui nichaient à cet endroit.
Saint-Armand évoque la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé ; son premier seigneur pourrait l'avoir ainsi nommée en l'honneur d'Armand-Jean Du Plessis, cardinal de Richelieu.
Saint-Philippe rappelle le souvenir de Philippe Ruiter, propriétaire des terres sur lesquelles est bâtie la municipalité .

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À une centaine de kilomètres au sud-ouest de Sherbrooke, sur la frontière des USA.
Au bord de la baie Missisquoi*, au nord-est du lac Champlain.
Diocèse de Saint-Hyacinthe.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.
Municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi.
Région touristique des Cantons-de-l'Est.

  • Accès : Route 133.

Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps


  • Bibliographie -


Ceux de Nigger Rock (Roland Viau, anthropologue, Éditions Libre Expression, 2003).

Publicité

Revue trimestrielle de la Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut

Dossier sur les presbytères

Cliquez ici.

Livraison gratuite.

(Fin des Annonces .)
Outils personels