Saint-Jean-de-Matha (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

[1]Superficie - 117,01 km2.

  • Gentilé - Mathalois, oise.


  • Éphémérides -


Vers 1850 Arrivée des premiers colons.
1852
(9 septembre 1852) Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-de-Matha par détachement de celle de Saint-Félix-de-Valois ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Ramezay (11) et du canton de Brandon.
1855
Nomination du premier curé résidant, ouverture des registres de la paroisse.
(1er juillet 1855) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Jean-de-Matha.
1923
La population de la paroisse est de 1 295 âmes.
1945
(22 décembre 1945) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Jean-de-Matha.
1990

La population de Saint-Jean-de-Matha est de 2 926 habitants.
1993
(15 mai 1993) La municipalité abandonne son statut de municipalité de paroisse.
2000
La population de Saint-Jean-de-Matha est de 3 849 habitants.
(Juillet 2000) Tenue du premier FestiForce, une compétition de femmes et d'hommes forts amateurs venus comparer leur force avec d'autres femmes et hommes forts ; il y a aussi au programme, les épreuves de force pour les schevaux.
2004
(30 novembre 2004) Tragédie mortelle ; incendie de la résidence du 161, rang Sainte-Louise Ouest ; bilan : 4 morts, Linda Asselin, 37 ans, et 3 de ses 4 fils, Carl-Antoine Durand, 7 ans, Pierre-Luc Durand, 10 ans, et Jean-Philippe Durand, 11 ans.
2007
(Mai 2007) La communauté des Cisterciens de la stricte observance ou trappistes de Oka vend au prix de 7,2 M $ tout son territoire (270 hectares) et les bâtiments qui s'y trouvent à la Corporation de l'Abbaye de Oka, une organisation sans but lucratif qui bénéficie d'une contribution de 3 M $ du Gouvernement du Québec, d'un prêt bancaire de 2,7 M $ garanti par la municipalité d'Oka et d'un prêt sans intérêt pour 5 ans consenti par les trappistes ; ces derniers peuvent dès lors commencer la construction d'un nouveau monastère plus petit sur un domaine de 800 acres à Saint-Jean-de-Matha dans la région de Lanaudière ; le monastère dont l'architecture suit les règles de l'architecture cistercienne est l'oeuvre de l'architecte Pierre Thibault de Québec.
2009
(Février 2009) Les 26 moines de la communauté des Cisterciens de la stricte observance déménagent de Oka dans leur nouveau monastère de Saint-Jean-de-Matha.
(18 août 2009) Un homme tue sa femme, puis se suicide au 9, rue de la Rivière-du-Nord à Saint-Jean-de-Matha, près du lac Noir ; un agent de la Sûreté du Québec-SQ était sur les lieux au moment du drame.
2010
La population de Saint-Jean-de-Matha est de 4 392 habitants.
2014
(Juillet 2014) Un musée Louis-Cyr est ouvert dans la demeure où il a vécu à Saint-Jean-de-Matha.


  • Patrie -


Marcel Masse.

  • Accueil -


Auberge de la Montagne Coupée ; 1000, chemin de la Montagne-Coupée (37 chambres, 10 suites, salle à dîner, spa). **

  • Toponymie -


Cette paroisse étant un détachement de la paroisse Saint-Félix-de-Valois, elle a été placée sous le patronage de saint Jean de Matha, fondateur, avec saint Félix de Valois, de l'Ordre des Pères Trinitaires.

  • Attraits :


Accès au parc régional des Chutes-Monte-à-Peine-et-des-Dalles.
Église Saint-Jean-de-Matha; plans de Maurice Perrault et Albert Mesnard.
Monastère des cisterciens de la stricte observance (2009) ; plans de l'architecte Pierre Thibault de Québec.
Musée Louis-Cyr dans la demeure dans laquelle ce dernier a vécu de 1902 à 1906 (ouvert en juillet 2014).

  • Sports -


Équitation.
Golf ; un parcours de 18 trous.
Ski de fond ; 146 km.
Vélo de montagne.

  • Économie -


Acériculture.
Aviculture.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-nord-ouest de Joliette.
Diocèse de Joliette.
Municipalité régionale de comté de Matawinie.
Région touristique de Lanaudière.

  • Accès : Route 131 x Route 337.

Carte 10.

Carte 10 sur Google Maps

Publicité

Revue trimestrielle de la Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut

Dossier sur les presbytères

Cliquez ici.

Livraison gratuite.

(Fin des Annonces .)
Outils personels