Saint-Urbain (municipalité de paroisse)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Superficie - 327,68 km2.


  • Éphémérides -


1682 (30 décembre) Concession d'une seigneurie (1/2 lieue de front sur le Saint-Laurent sur 4 lieues de profondeur) par le gouverneur La Barre et l'intendant de Meulles à Pierre Dupré qui la nomme seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134) parce qu'elle est bornée par la rivière de ce nom.
1735 (20 septembre) Adjudication de la seigneurie de la Rivière-du-Gouffre (134) par la Prévôté de Québec à Noël Simard et Ignace Gagné.
1738 (30 octobre) Vente de sa part de la seigneurie par Ignace Gagné à Noël Simard.
1764 Arrivée des premiers colons venus de Baie-Saint-Paul à la suggestion des prêtres du Séminaire de Québec.
1782 Construction d'un moulin à farine près de la rivière du Gouffre.
1791 La seigneurie appartient à Jacques Simard qui la vend à Joseph Drapeau.
1806 Le dessèchement de la rivière entraîne la fermeture du moulin à farine construit en 1782.
1810 (3 novembre) Au décès de Joseph Drapeau, la seigneurie passe à sa veuve Geneviève Noël de Tilly, et à ses filles, Marie-Josephte Drapeau, veuve de Jean-Baptiste d'Estimauville, Angélique-Flavie Drapeau, Marguerite-Josephte Drapeau, Gertrude-Luce Drapeau, Louise-Angèle Drapeau et Adelaïde Drapeau, épouse de Augustin Kelly.
1827 (8 septembre) Érection canonique par détachement de celle de Saint-Pierre-et-Saint-Paul, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Urbain.
1843 Jean-Batiste Duberger établit le tracé du chemin de Baie-Saint-Paul à Grande-Baie en passant par Saint-Urbain.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Urbain.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Saint-Urbain.
1849 Ouverture en hiver du chemin entre Grande-Baie et Baie-Saint-Paul via Saint-Urbain.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Urbain.
1859 Ouverture en été du chemin entre Grande-Baie et Baie-Saint-Paul via Saint-Urbain.
1872 Mise en exploitation des hauts-fourneaux de la compagnie Canadian Titanic Iron Company.
1876 Le bureau de poste prend le nom de Saint-Urbain-de-Charlevoix.
1874 Fermeture des hauts fourneaux de la Canadian Titanic Iron Company qui ne peut que difficilement traiter l'ilménite avec du feu de charbon de bois.
Fin du XIXe siècle Le chemin entre Grande-Baie et Baie-Saint-Paul via Saint-Urbain est fermé.
1923 La population de la paroisse est de 1 026 âmes.
1925 Un tremblement de terre secoue la région et ébranle l'église paroissiale à un point tel que les paroissiens sont contraints de la démolir.
1935 Réouverture du chemin entre Grande-Baie et Baie-Saint-Paul via Saint-Urbain (route 381).
1944 (23 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Urbain.
1952 (13 juin) Incendie d'une grande partie du village détruisant 52 maisons et jetant 70 familles à la rue.
1954 (11 janvier) Incendie de l'église Saint-Urbain.
1961 Construction d'une première meunerie dans la région de Charlevoix par Augustin Dufour.
1990 La population de Saint-Urbain est de 1 656 habitants.
2000 La population de Saint-Urbain est de 1 472 habitants.
2010 La population de Saint-Urbain est de 1 490 habitants.

  • Patrie -


Joseph-Arsène Bonnier.
François-Xavier Bouchard.
Daniel Bradet.
Onésime Gauthier.
Joseph Girard.

  • Attraits :


Musée Renaissance ; relate les épisodes marquant 165 ans d'histoire de la municipalité.
Parc national des Grands-Jardins ; superficie : 310 km2 ; 80 lacs ; l'une des aires centrales de la Réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix ; paysages de taïga ; mont Lac-des-Cygnes (980 m) ; loge 70 caribous des bois ; sentiers pédestres (30 km) ; la faune comprend l'ours noir, une centaine d'espèces d'oiseaux dont le mèsangeai du Canada, le plongeon huard ; pistes de ski de randonnée (40 km).

  • Toponymie -


La rivière du Gouffre doit son nom au trou qui produit un tourbillon à son entrée dans le Saint-Laurent.
Saint-Urbain rappelle le souvenir de l'abbé Urbain Boiret (1731-1774), supérieur du Séminaire de Québec (1762-1768).

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-nord-ouest de Baie-Saint-Paul, sur la rivière du Gouffre.
Diocèse de Québec.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de Charlevoix.
Région touristique de Charlevoix.

  • Accès : Route 381 via Route 138.

Carte 5.

Carte 5 sur Google Maps

Outils personels