Sainte-Angèle-de-Mérici (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Superficie - 108,41 km2.
  • Gentilé - Méricien, ienne.


  • Éphémérides -


1696
Concession d'une seigneurie par le gouverneur Frontenac à Louis Lepage et à son gendre, Gabriel Thibierge, qui la nomment Lepage-et-Thibierge (178).
1790
Acquisition de la seigneurie de Lepage-et-Thibierge (178) par Joseph Drapeau, un marchand de Québec.
1810
Au décès de Joseph Drapeau, la seigneurie passe à sa veuve Geneviève Noël, et à ses filles, Marie-Josephte Drapeau, veuve de Jean-Baptiste d'Estimauville, Angélique-Flavie Drapeau, Marguerite-Josephte Drapeau, Gertrude-Luce Drapeau, Louise-Angèle Drapeau et Adelaïde Drapeau, épouse de Augustin Kelly.
1861
(18 mars) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Angèle-de-Mérici.
1863
Arrivée des premiers défricheurs.
1865
Proclamation du canton de Fleuriau. Ouverture de la première chapelle dédiée à sainte Angèle de Mérici.
1868
(2 juillet) Érection canonique par détachement de celles de Sainte-Flavie et Saint-Octave-de-Métis, nomination du premier curé résidant (Damase Morissette) de la paroisse Sainte-Angèle-de-Mérici ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Lepage-et-Thibierge (178) et des cantons de Fleuriau et Massé ; elle dessert les familles établies le long du chemin Kempt (Malcolm Fraser, Pierre Brochu, Marcel Brochu, Georges Lebel, Jonathan Noble père, Jonathan Noble fils, Thomas Evans, Ferdinand Duval, Alexandre L'Italien, Marc Morissette, Élie Poirier, Joseph Poirier, A. Dechamplain et James Smith).
(Octobre) Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Angèle-de-Mérici.
1869
(18 mars) Érection civile de la paroisse Sainte-Angèle-de-Mérici.
1890
Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Sainte-Angèle-de-Rimouski.
1908
Début de la construction de l'église paroissiale.
1916
Constitution de la municipalité du village de Sainte-Angèle-de-Mérici par détachement de celle de la paroisse du même nom.
1918
Proclamation du canton de Massé.
1923
La population de la paroisse est de 1 765 âmes.
1932
Construction d'un quai.
1939
(13 avril) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Angèle.
1989
La population de Sainte-Angèle-de-Mérici (village) est de 620 habitants, celle de Saint-Angèle-de-Mérici (paroisse), 666.
(26 mai) Regroupement des municipalités du village et de la paroisse de Sainte-Angèle-de-Mérici.
1993 Consécration de l'église de 1908.
2000
La population de Sainte-Angèle-de-Mérici est de 1 129 habitants.
2010
La population de Sainte-Angèle-de-Mérici est de 1 060 habitants.

  • Patrie -


Rodrigue Thibault.

  • Attraits :


Église Sainte-Angèle-de-Mérici (1908) ; style néo-baroque ; orgue Casavant de 22 jeux (opus 614, 1915) ; fresques du peintre italien Mario Mauro installées dans les arcades du choeur ; chemin de croix acheté en France ; 3 cloches fondue par la maison Bollé.
Grand Rassemblement (oeuvre du sculpteur Marcel Gagnon)

  • Économie -


Agriculture et élevage.

  • Toponymie -


Fleuriau rappelle le souvenir de Charles-Jean-Baptiste Fleuriau de Morville, garde des sceaux du roi Louis XV (1727-1732).
Lepage-et-Thibierge rappelle le souvenir des deux premiers concessionnaires de la seigneurie de ce nom, Louis Lepage de Sainte-Claire et Gabriel Thibierge.
Massé rappelle le souvenir du jésuite Énemond Massé, l'un des premiers missionnaires français en Nouvelle-France.
Sainte-Angèle rappelle le souvenir d'Angèle Drapeau, l'une des seigneuresses bienfaitrices de l'endroit.
Sainte Angèle de Mérici est une religieuse italienne fondatrice des ursulines.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Amqui.
Sur la rivière Mitis.
Diocèse de Rimouski.
Municipalité régionale de comté de La Mitis.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132 x Route 234.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Outils personels