Simard (Aimé «Ace»)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Le 27 février 1997, Daniel «Danny Boy» Kane et Aimé «Ace» Simard, 29 ans, des membres du gang des Rockers (club école des Hells-Angels, tue à Halifax Robert McFarlane, un homme d'affaires de Nouvelle-Écosse. Le 28 juin 1997, Jean-Marc Caissy, un trafiquant de drogues, est assassiné par Aimé «Ace» Simard. Le 11 avril 1998, Simard est appréhendé pour le meurtre de McFarlane, devient délateur et dénonce Kane, son amant et associé, comme complice de ce meurtre ; le 1 mai 1998, Kane est appréhendé et accusé du meurtre de McFarlane ; Simard témoigne contre lui, mais Kane bénéficie d'un arrêt des procédures, des policiers de la GRC s'étant contredits ou ayant menti lors de leur témoignage ; le 14 mars 2000, Kane, après avoir admis sa participation aux meurtres de Lebrasseur et McFarlane, signe un contrat de délateur avec la Sûreté du Québec. Le 18 juillet 2003, le cadavre de Aimé «Ace» Simard est trouvé poignardé d'une centaine de coups de couteau dans sa cellule du pénitencier de Prince-Albert, Saskatchewan ; en 2007, Christopher Robert Cluney, 32 ans, et Alvin Vern Starblanket, 26 ans, qui étaient détenus au pénitencier de Prince-Albert au moment de la mort de Simard sont accusés de meurtre relativement à son décès ; en avril 2008, Starblanket reconnaît sa culpabilité à l'accusation de meurtre non prémédité et reconnaît qu'il est le seul responsable du décès de Simard ; il avait accepté la somme de 25 000 $ pour éliminer Simard. Simard s'apprêtait à témoigner contre un membre du gang des Hells Angels accusé de meurtre à Halifax. Simard était aussi détesté par plusieurs autres détenus du pénitencier Prince-Albert en Saskatchewan. Voir également Guerres des gangs.
Outils personels