Soulanges (canal)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

Environ 5 000 bateaux l'utilisent chaque année jusqu'à l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent en 1959.

Données techniques - *Longueur : 22 km ; profondeur : 4,5 m ; dénivellation : 25,6 m ; nombre d'écluses : 5.

  • Éphémérides -


1779-1781 Creusage du canal de Coteau-du-Lac (longueur : 274 m ; 3 écluses de 12,1 m de longueur x 1,8 m de largeur x 0,76 m de profondeur ; dénivellation de 2,4 m) sur la rive gauche du fleuve permettant l'approvisionnement des troupes britannique stationnées près des Grands Lacs après la Guerre d'indépendance des États-Unis ; ce premier canal à écluses construit en Amérique du Nord permet d'éviter les rapides du Coteau en amont de l'île de Salaberry ; sa construction a été confiée au Royal Engineers Corps de l'armée britannique dirigé par l'ingénieur militaire William Twiss.
1783 Creusage du canal de la Faucille (sur le côté nord de la Pointe-des-Cascades), du canal du Trou (sur le côté sud de la Pointe-des-Cascades) et du canal du Rocher-Fendu (en aval de l'île de Salaberry) ; dénivellation totale entre les 3 ouvrages : 4,5 m) ; ces canaux permettent d'éviter les rapides des Cascades et ceux du Rocher-Fendu à l'entrée du lac Saint-François ; cependant le portage est toujours nécessaire pour éviter les rapides des Cèdres.
1804 Ouverture du canal des Cascades (457 m, 3 écluses de 36,5 m de longueur) qui traverse Pointe-des-Cascades entre la rivière des Outaouais et le fleuve Saint-Laurent et permet d'éviter les rapides des Cascades.
1817 Élargissement à 3,60 m des écluses et creusage à 1 m des canaux des Cascades, Rocher-Fendu et Coteau-du-Lac ; les canaux Le Trou et La Faucille sont abandonnés.
1842 Le colonel Philpotts fait construire le «vieux» canal de Beauharnois (18 km de longueur ; 9 écluses de 61 m de longueur x 13,7 m de largeur x 2,7 m de profondeur.
1845 (11 octobre) Ouverture du «vieux» canal de Beauharnois.
1891 Après avoir hésité entre la réfection du canal de Beauharnois et le creusage du canal de Soulanges, le gouvernement du Canada donne à l'ingénieur Thomas Monro, assisté de l'ingénieur John T. Allison, le mandat de tracer les plans et devis du canal de Soulanges (23 km de longueur entre Pointe-des-Cascades et Coteau-Landing et 6 écluses) ; l'emprise du canal sera de 1,2 hectare et les propriétaires qui ne veulent pas vendre seront expropriés ; le coût estimé des travaux est de 4,750 000 $ et les travaux devront être terminés pour le 31 octobre 1894.
1891-1899 Les accidents de travail font 22 victimes sur les chantiers du canal.
1899 (9 octobre) Inauguration officielle du deuxième canal de Soulanges (23.5 km) ; le coût final des travaux est de 6,046406 $ ; le premier navire à s'y engager est le Alert of Prescott.
1906 Mise en exploitation de la centrale hydroélectrique du canal de Soulange aux Cèdres près de l'embouchure de la rivière à la Graisse.
1959 Le canal cesse d'être utilisé après l'ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent.
1965 Acquisition du canal par le Gouvernement du Québec.

  • Toponymie -


Soulanges rappelle la ville de Soulanges (Marne, Champagne, France) d'où venait Pierre Joybert, le père de Pierre-Jacques de Joybert de Soulanges, premier propriétaire de la seigneurie de Soulanges (62).

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Région touristique de la Montérégie.
Carte 9.
Carte 9 sur Google Maps

Publicité

Revue trimestrielle de la Société d’histoire et de généalogie des Pays-d’en-Haut

Dossier sur les presbytères

Cliquez ici.

Livraison gratuite.

(Fin des Annonces .)
Outils personels