Sun Life Assurance Company of Canada (compagnie d'assurance-vie)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Éphémérides -


1865 (18 mars) Adoption par le Parlement du Canada-Uni d'une loi autorisant la constitution de la Sun Insurance Company of Montréal, pour permettre l'assurance de biens contre la perte par incendie, l'assurance de navigation maritime et intérieure, et l'assurance sur la vie en général ; cette loi avait été demandée par Mathew Hamilton Gault et un groupe d'hommes d'affaires de Montréal dont Alexander Walker Ogilvy, George Stephen et James Ferrier.
Vers 1870 Une loi du Parlement du Canada oblige les compagnies d'assurance fonctionnant au Canada à déposer auprès du gouvernement 50 000 dollars pour garantir leurs engagements; cette loi oblige les compagnies à exploiter deux secteurs d'assurance qui doivent demeurer distincts: assurance générale et accident et assurance sur la vie. La compagnie Mutual Life of New York, dont Mathew Hamilton Gault est le représentant à Montréal, se retire alors du marché canadien.
1871 (14 avril) Octroi par le Parlement du Canada d'une charte à la compagnie Sun Insurance Company of Montreal, une entreprise générale d'assurance sur la vie.
1871 (20 février) Première assemblée des actionnaires de la Sun Insurance Company of Montreal ; les premiers administrateurs élus sont : Thomas Workman, John Rankin, Charles Alexander, James Hutton, Andrew Frederick Gault, T. James Claxton, Alexander Buntin, Henry Mulholland et Michel-Charles-Joseph Coursol ; Thomas Workman est élu premier président de la compagnie, T. James Claxton est élu vice-président, et Mathew Hamilton Gault est nommé administrateur délégué ; le conseil décide de demander que le nom de la nouvelle compagnie soit la Sun Mutual Life Insurance Company of Montreal et de limiter son action à l'assurance contre les accidents et à l'assurance sur la vie; le conseil nomme les docteurs William Fraser, George Wilkins et Hector Peltier comme médecins examinateurs et John Joseph Caldwell Abbott comme conseiller juridique.
1874 Robertson Macaulay devient secrétaire de la compagnie.
1879 La compagnie établit une succursale dans les Antilles.
(19 décembre) Robertson Macauley devient directeur et secrétaire de la compagnie.
1880 Lancement de la police d'assurance-vie sans condition comportant au verso d'une seule feuille les phrases suivantes : «L'assuré peut demeurer partout dans le monde sans supplément de prime. L'assuré peut exercer n'importe quelle profession sans supplément de prime. La police est incontestable sur quelque point que ce soit après deux années complètes de durée».
1882 (17 mai) La compagnie change son nom en Sun Life Assurance Company of Canada.
1889 La compagnie achète le quadrilatère formé par les rues Notre-Dame, Saint-Alexis, de l'Hôpital et Saint-Jean.
1890 Acquisition de la Citizens Insurance Company of Canada entrant ainsi de plain-pied dans le domaine de la réassurance, c'est-à-dire la prise en charge d'assurance souscrite d'abord par d'autres compagnies.
1891 (1 mai) La compagnie emménage dans son nouvel édifice de la rue Notre-Dame ; le premier bâtiment à structure métallique et avec ascenseur électrique à Montréal.
1893 La compagnie cède tous ses contrats d'assurance accident à la Canada Accident Assurance Company pour consacrer ses activités au seul domaine de l'assurance sur la vie.
1895 La compagnie ouvre à Détroit son premier bureau aux USA.
1898 Inauguration du monument à la reine Victoria au square Dominion ; ce monument est payé par la compagnie et érigé sur un emplacement choisi par la ville de Montréal et la compagnie.
1900 La compagnie est présente aux États-Unis dans les états du Michigan, North Carolina, South Carolina, New Jersey, Pennsylvania, Virginia, Maryland, Montana et Georgia.
1905 La compagnie inaugure l'édifice Canada à Bombay (Inde).
1906 La compagnie ferme ses agences de France et des pays-Bas.
1908 Choix de l'emplacement du futur siège social sur le site de l'édifice du YMCA et de l'église Knox, en face du square Dominion et de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, rue Dorchester (René-Lévesque) à Montréal.
1909 La Sun Life achète l'édifice de la Young Men Christian Association-YMCA à l'angle nord-est des rues Metcalfe et Dorchester (René-Lévesue)
1910 Suppression de la prime en cas d'invalidité totale et permanente.
1912 La compagnie ferme son agence de Belgique.
1913 La compagnie ouvre un bureau à Cape Town (Afrique du Sud).
1914 (13 mai) Pose de la pierre angulaire de l'édifice de la compagnie en face du square Dominion, à Montréal par Robertson Macauley.
L'édifice ( 115 pieds le long de la rue Metcalfe et 131 pieds le long de la rue Dorchester -René-Lévesque) sera construit en granit gris de Stanstead dont une colonnade de style ionique de 4 étages de hauteur et sa corniche à denticules et uene imposante balustrade en pierre ciselée.
1916 La compagnie prend en charge les affaires de la Prudential Life Insurance Company.
1917 La compagnie prend en charge les affaires de la British Columbia Life Assurance Conmpany.
1918
En cas d'invalidité totale et permanente la police d'assurance inclut, en plus de l'exonération de prime introduite en 1910, une rente annuelle égale à 10 % du capital assuré. La compagnie prend en charge les affaires de la Provincial Life Insurance Company.
(Mars) Le président T. B. Macauley, fils de Robertson Macauley à qui il a succédé à la présidence de la compagnie préside l'inauguration de l'édificeu Square Dominion .
La compagnie emménage dans son nouveau siège social.
1919 La compagnie fait démolir l'ancienne église presbytérienne Knox.
1919-1920 La compagnie fait souscrire la première police d'assurance collective sur la vie au Canada.
1922 La rente annuelle d'invalidité devient une rente mensuelle égale à 1 % du capital assuré.
Lancement de la police sans examen médical pour des montants maximum d'assurance de 2 000 dollars.
1923-1926 La compagnie absorbe la Shanghai Life Insurance Company et la China Mutual Life Insurance Company.
La compagnie acquiert toutes les polices d'assurance-vie souscrite en Grande-Bretagne par la New York Life et l'Equitable de New York.
Début des travaux de construction d'une nouvelle aile du siège social de Montréal ; agrandi par 147 pieds et demi sur la façade de la rue Metcalf vers la rue Sainte-Catherineet de 74 pieds sur Dorchester.l'édifice s'étendra jusqu'à la rue Mansfield sur l'ancien site de l'Église presbytérienne Knox .
1924 La compagnie prend en charge les affaires de la Northwestern Life Assurance Company.
1926 Le siège social de la compagnie à Montréal peut maintenant loger 1 500 personnes.
La compagnie ouvre un bureau à Cleveland et absorbe les affaires de la Cleveland Life Insurance Company.
1927 Pose de la pierre angulaire du siège administratif de la compagnie en Grande-Bretagne, sur Trafalgar Square, à Londres.
1928 La compagnie absorbe les affaires de la Western Union Life Insurance Company de Spocane (Washington).
1929-1933 La partie nord et la partie sud de l'édifice sont portées à 10 étages et augmentation et des étages sont ajoutées à la partie centrale , ce qui constitue une tour de 26 étages. La construction du siège social a nécessité l'utilisation de 18 600 tonnes d'acier et 14 millions de briques et 43 000 tonnes (18 520 verges3) de granit de Stanstead.
1933 Le siège social de Montréal eest considéré comme l'édifice le plus élevé de l'empire britannique.
1931-1938 La compagnie se retire des marchés de Colombie, du Nicaragua, du Mexique, du Pérou, de la Guyane française, du Honduras espagnol, du El Salvador, du Surinam, du Japon et du Chili.
1945 Les contrats d'assurance de la compagnie en vigueur sont répartis comme suit : USA, 41,5%, Canada, 32,7%, Royaume-Uni et Irlande, 12,1%, Orient (Égypte, Afrique du Sud, Inde, Philippines, Hongkong, Singapour et autres), 9%, Occident (Antilles, Cuba, Porto Rico, Argentine), 4,7%. La compagnie est la plus importante compagnie d'assurance sur la vie au Canada, la neuvième en Amérique.
1956 L'Inde étatise toutes les compagnies d'assurance, y compris la succursale indienne de la Sun Life.
1958 (Mai) La compagnie prend livraison de son premier ordinateur électronique, un Univac II (24 tonnes chargées sur 4 camions à remorque partis de St. Paul (Minesota), puis installées sur une surface de 2 000 m2 au 4e étage du siège social de Montréal. Les contrats d'assurance de la compagnie en vigueur sont répartis comme suit : Canada, 51%, USA, 34%, Royaume-Uni, Afrique du Sud et autres pays du Commonwealth, 13% et, le reste du monde, 2%.
1960 (15 janvier) La compagnie rachète la totalité de son capital-actions ; la compagnie appartient désormais en totalité aux détenteurs de police d'assurance.
1962 La compagnie devient une société mutuelle.
1967 Pour le centenaire de la Confédération canadienne, la compagnie inaugure son Carillon Sun Life du Centenaire (671 cloches installées dans la tour de Lévis, sur l'île Sainte-Hélène); à la fin d'Expo 67, le carillon est transporté de façon permanente dans la tour du siège social à Montréal.
1973 (1 octobre) Inauguration du siège administratif américain de la compagnie à Wellesly Hills (près de Boston).
1974 La compagnie cesse ses activités en Afrique du Sud et en Rhodésie du Sud (Zimbabwe); pour expliquer ce geste, la compagnie invoque la décision de ces pays de sud-africaniser les société d'assurance-vie étrangères.
1978 (6 janvier 1978) La compagnie annonce le déménagement de son siège social de Montréal à Toronto; pour expliquer ce geste, elle invoque, entre autres, les difficultés de recrutement que lui pose la Charte de la langue française au Québec (Loi 101) et le désir de la compagnie d'avoir son siège social au Canada advenant l'accession du Québec à l'indépendance prônée par le Parti québécois qui gouverne alors le Québec.
La compagnie détient alors 9 % du marché québécois.
1982 La compagnie fait l'acquisition de Massachussetts Financial Services.
1989 La compagnie fait construire les bureaux de l'Organisation internationale de la Sun Life à l'angle des rues King et University à Toronto.
1998 La compagnie annonce son intention de procéder à sa démutualisation.
La compagnie ne détient plus que 6,6 % du marché québécois
2000 (22 mars) La compagnie procède à sa démutualisation.
La Caisse de dépôt et placement du Québec achète une participation dans l'immeuble de l'ancien siège social de la Sun Life à Montréal.
2002 (2 février, vers 14 h 30) Une sections de la façade de l'édifice de la Sun Life se détache et tombe au sol sur la rue Metcalfe ; comme c'était un samedi et que les piétons sont peu nombreux ce jour-là, aucune personne n'a été blessée ; à compter de cet incident, l'édifice sera dorénavant inspecté à tous les 2 ans.
2010 (Août) Madame Isabelle Hudon devient présidente de la Financière Sun Life Québec.
2011 (12 décembre) La compagnie annonce son intention de ne plus plus vendre les produits de deux de ses entreprises aux États-Unis : la U.S. variable annuity and individual life products et elle annonce la mise à pied 800 de ses employés américains.
2012 (Janvier) Madame Isabelle Hudon, la présidente de la Financière Sun Life Québec, affirme qu'il est grand temps de fermer les livres sur la décision controversée de la Compagnie de déménager son siège social en Ontario en 1978. Le quotidien montréalais The Gazette signale cependant que l'historique de la compagnie publié sur son site internet omet toute référence à la période de 1973 à 1982 ; après vérification le 20 janvier 2012, l'historique passe de 1973 à 1982 sans mentionner 1978.

  • Présidents de la compagnie


1871-1889Workman, Thomas
1889-1915Macauley, Robertson
1915-1934Macauley, Thomas Bassett
1934-1950Wood, Arthur Barton
1950-1962Bourke, George Wesley
1962-1970Campbell, Alistair M.
1970-1971Hicks, Anthony Rivers
1972-1978Galt, Thomas Maunsell
 O'Connor, Dean
 Hudon, Isabelle
 Dumas, Robert




Pour en savoir plue -

Financière Sun Life - Notre histoire -
Un astre centenaire - Les Cent premières années de la Sun Life du Canada compagnie d'assurance-vie (Joseph Schull, Les Presses de l'Université Laval-PUL, 1971).
La Sun Life d'hier à aujourd'hui - Histoire non officielle de la Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie (Jeffrey Norman, Ove Design Toronto Ltd).
Montréal, son histoire, son architecture (Guy Pinard, éditions La Presse, 1967)

Outils personels