Taillefer (Louis)

Un article de la Mémoire du Québec (2021).

  • Homme de sciences (physicien) né en 1959 à Montréal.

Études à la McGill University (physique), à la University of Cambridge, Angleterre (doctorat en physique) et à l'Université de Grenoble, France (post doctoral).
Professeur à la McGill University, à la University of Toronto, Ontario, à la University of British Columbia, puis à l'Université de Sherbrooke-UdeS.
Professeur de physique et titulaire de la chaire de recherche du Canada sur les matériaux quantiques de l'Université de Sherbrooke-UdeS (2002-).
En 1985, il découvre des cristaux tout nouveaux, les UPj3 constitué d'un mélange d'uranium et de platine qui n'existe pas dans la nature ; puis il examine les cristaux d'yttrium barium copper oxide.
En 2002, la revue scientifique Nature publiait les résultats de ses recherches qui infirmaient la loi vieille de 135 ans selon laquelle «un bon conducteur de chaleur est un bon conducteur d'électricité».
Le 28 janvier 2010, la revue scientifique Nature publie une étude sur la superconductivité réalisée conjointement par Taillefer et l'University of British Columbia .

  • Distinctions -


Médaille Herzberg de l'Association canadienne des physiciens (1998).
Prix ACFAS Urgel-Archambault (1998).
Personnalité scientifique de l'année choisie par la revue L'Actualité (2002).
Prix Marie-Victorin du Gouvernement du Québec (2003).
Fellow de l'American Physic Society.
Officier de l'Ordre national du Québec-OONQ (2012)

Outils personels