Cap-Chat (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Superficie - 183,13 km2.
  • Gentilé - Cap-Chatien, ienne.


  • Éphémérides -


1688
(12 mars) Concession d'une seigneurie (6 arpents de front de chaque côté de la rivière Cap-Chat comprenant l'anse) par le gouverneur Denonville et l'intendant Champigny à Denis Riverin qui la nomme Cap-Chat (186).
1815
Fondation de la mission catholique de Saint-Norbert-du-Cap-Chat.
Vers 1830
Arrivée des premiers colons.
1842
Proclamation du canton de Cap-Chat.
1845
Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Norbert-du-Cap-Chat et de celle du village de Saint-Norbert-du-Cap-Chat. Naufrage du navire Montreal of London ; bilan : mort de tous ses occupants.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1862
Nomination du premier curé résidant.
1864
(10 mai) Érection canonique et ouverture des registres de la paroisse Saint-Norbert par détachement de celle de Sainte-Anne-des-Monts ; son territoire couvre une partie des cantons de Cap-Chat et Romieu.
(25 juin) Proclamation du canton de Romieu.
1871
Construction d'un phare à Cap-Chat.
1875
Fondation de la mission catholique Saint-Paul ; son territoire couvre la partie ouest du canton de Romieu.
1885
(1 janvier) La municipalité de Saint-Norbert-du-Cap-Chat adopte le nom de Saint-Norbert-du-Cap-Chatte.
1909
Remplacement du phare de 1871.
1914
(28 décembre) Constitution de la municipalité du canton de Romieu-Partie-Ouest.
1916-1919
Construction de l'église Saint-Norbert.
1920
Mise en exploitation d'un moulin à farine.
1923
La population de la paroisse Saint-Norbert est de 1 800 âmes, celle de Saint-Paul, 350.
1926
Regroupement des municipalités du village et de la paroisse de Saint-Norbert-du-Cap-Chatte.
1937
(28 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Paul-des-Capucins.
1943
(27 juin) Fondation de la Caisse populaire de Cap-Chat.
1948
Ouverture des registres de la paroisse Saint-Paul.
1953
La municipalité de Romieu-Partie-Ouest adopte le nom de Capucins.
1957
La municipalité de Saint-Norbert-du-Cap-Chatte adopte de nouveau le nom de Saint-Norbert-du-Cap-Chat.
1961
La population de Cap-Chat est de 2 035 habitants.
1968
(19 octobre) La municipalité de Saint-Norbert-du-Cap-Chat abrège son nom en Cap-Chat.
1985
Construction d'une éolienne expérimentale par Hydro-Québec.
1990
La population de Cap-Chat est de 3 217 habitants, celle de Capucins, 309 habitants.
1998
Inauguration de la première partie du Parc d'éoliennes Le Nordais par Hydro-Québec.
2000
La population de Cap-Chat est de 2 805 habitants, celle de Capucins, 271 habitants.
(15 mars) Regroupement des municipalités de Capucins et de Cap-Chat sous le nom de cette dernière.
2007
(17 novembre) En l'espace de 24 heures, il tombe 80 mm de pluie entraînant le débordement de la rivière Matane causant des inondations à Matane et à Saint-René-de-Matane ; le débit normal de la rivière Matane est de 35 m3/sec à cette période de l'année, aujourd'hui, il a atteint près de 1 000 m3/sec ; près de 275 personnes doivent être évacuées en catastrophe ; au barrage D'Amours de Matane le débit d'eau atteint 977 m2/sec alors que sa capacité est de 1 000 m2/sec. ; le pont couvert de la Coulée-Carrier est emporté par le courant ; à Sainte-Anne-des-Monts et à Cap-Chat le débordement de certaines rivières provoque des inondations ; à Gaspé, le pont de Cortéréal est fermé préventivement ; un glissement de terrain survient à Saint-Octave-de-l'Avenir ; les routes 195, entre Matane et Saint-René, 198, entre L'Anse-Pleureuse et Murdochville et 299, entre Sainte-Anne-des-Monts et New-Richmond sont fermées à la circulation.
2010
La population de Cap-Chat est de 2 729 habitants.
2012 (Décembre) La famille Beaudoin-Bombardier (Beaudier) présente un projet de cimenterie dans lequel elle investira 750 millions $.
2014 (31 janvier) La première ministre du Québec, Pauline Marois annonce la participation de son gouvernement (350 millions $ dont un prêt de 250 millions $ remboursable et une participation de 100 millions $ au capital-action par Investissement Québec. sur un investissement total d'environ 1 025 000 000 $) dans l'établissement d'une cimenterie à Port-Daniel-Gascon près de Cap-Chat par la compagnie Ciment McInnis une filiale de la compagnie Cimbec acquise par le holding Beaudier de la famille Bombardier présidé par Laurent Beaudoin ; les travaux devraient débuter en 2014 ; le géant Ciment Lafarge, une multinationale française contrôlée à 21 % par Power Corp s'était carrément opposé à ce projet. Lafarge exploite d'autres cimenteries et bétonnières au Québec dont certaines à Saint-Constant ; McInnis affirme que la production de l'usine n'est pas destinée au marché intérieur mais à l'exportation vers la côte est des États-Unis. En août 2016, la compagnie annonce un dépassement de coût de 450 millions $ par rapport aux estimations préliminaires. La Caisse de dépôt et placement du Québec devient l'actionnaire de contrôle de la cimenterie dont le coût atteint alors1,55 milliard $. En juin 2017, livraison de la première production de ciment.En septembre 2017, Inauguration officielle de la cimenterie en présence du premier ministre du Québec Philippe Couillard. En janvier 2018, Le gouvernement du Québec embauche une firme de services conseils pour étudier les différents scénarios dont celui de la vente de la cimenterie. Le 17 novembre 2018, le Journal de Montréal rapporte que Ciment McInnis tente de convaincre le gouvernement du Québec de transformer son prêt de 250 millions $ en actions de la compagnie. (source : Journal de Montréal, 17 novembre 2018, page 53).

Cap-Chatiens cités dans La Mémoire du Québec -

François Gagnon. Claude Jourdain. Gustave Roy.

  • Attraits :


Cap Chat est considéré par certains comme le commencement de la Gaspésie, et, par d'autres, comme la fin du fleuve et le commencement du golfe du Saint-Laurent.
Centre d'interprétation de la Baie-des-Capucins ; 294, rue du Village ; faune et flore de l'unique marais salé de la côte nord de la Gaspésie.
Centre d'interprétation de l'énergie éolienne Éole Cap-Chat ; route 132 ; éolienne de 110 m de haut, en 2005, elle est la plus puissante et la plus grande du monde ; fait partie du parc d'éoliennes le plus important de l'Est du Canada.
Centre d'interprétation du vent et de la mer Le Tryton ; autour du phare (1871) ; spectacle multimédia traitant de l'influence du vent sur le développement du milieu humain et de la région.
Église Saint-Norbert (1916-1919) ; style néoroman en maçonnerie. Point de départ du pèlerinage annuel Terre-et-Mer Gaspésie-Les-Îles.
Mine d'agates du Mont-Lyall.
Musée Germain-Lemieux ; logé dans la maison de la gardienne du phare ; raconte l'histoire de la marine marchande et de la navigation à voile.
Phare (1909).

Sport -

Pêche sur le quai (éperlan, maquereau, morue, poulamon et truite de mer).
Ski alpin : dénivellation : 203 m ; 8 pistes, 3 remontées (Centre de plein air Cap-Chat).

  • Économie -


Éolienne (1985) haute de 110 m, érigée à 3 km à l'ouest du pont de Cap-Chat, passe pour la plus puissante et la plus grande éolienne à axe vertical au monde. Les 76 éoliennes regroupées dans cette partie du Parc Le Nordais situé entre les montagnes et la mer constituent une puissance installée de 57 MW en 1999 ; en 2004, le nombre d'éoliennes à Cap-Chat s'élevait à 133 et produisait 100 MW, ce qui en faisait l'un des plus importants parcs d'éoliennes en Amérique du Nord.
Mine d'agates à ciel ouvert du Mont-Lyall.
Alumine. Mine exploitée par Orbite Aluminae. En 2013, la mine éprouve des difficultés financières et elle reporte le paiement de 17 M$ à ses créanciers pour la construction de son usine d'alumine tout en accusant une perte de 16,9 M$. Le constructeur Gastier suspend les travaux de construction et enregistre une hypothèque légale sur l'usine ; la somme due représente environ la moitié de la valeur totale du chantier ; les entreprises Roy et Duguay de Cap-Chat.

  • Toponymie -


Cap-Chat aurait d'abord été Cap de Chaste en l'honneur du commandeur Aymar de Chaste, lieutenant général de la Nouvelle-France en 1603 ; le toponyme pourrait également décrire le relief des rochers couronnant le promontoire et affectant la forme d'un chat accroupi.
Capucins, emprunté aux rivières Grand Capucin et Petit Capucin, s'explique par le fait qu'il y avait, à l'embouchure de la rivière Grand Capucin, un rocher qui, vu de loin, évoquait un capucin drapé et coiffé de son froc ; ce rocher a été détruit lors du remplissage du quai.
Romieu rappelle le souvenir du chirurgien qui accompagna Médard Chouart Des Groseilliers dans ses expéditions à la baie de Hudson après avoir oeuvré pendant 3 ans à Trois-Rivières pour François La Chapelle

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
À environ 65 km au nord-est de Matane.
Diocèse de Gaspé.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Municipalité régionale de comté de La Haute-Gaspésie.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)